logo

La culture des plantes

Les plantes présentes dans les produits Essencialis sont toutes issues de l'exploitation et sont cultivées en bio et en pleine terre. Les graines et les plants sont issus des cultures du Conservatoire des Plantes Médicinales de Milly la Forêt pour la majeure partie. Actuellement, ce sont 19 espèces végétales différentes qui se côtoient sur 50 ares.

L'exploitation est née en mars 2016 à Fays, petit village haut-marnais de 80 habitants situé entre Wassy et Joinville, su le plateau entre les vallées de la Marne et celle de la Blaise. La surface totale de l'exploitation à ce jour est de 3 hectares dont 50 ares sont actuellement cultivés, le reste étant en prairie permanente. C'était à l'origine un verger mais la tempête de 1999 a fait tomber la majeure partie des arbres qui étaient déjà âgés. La prairie qui était déjà présente s'est donc étendue et n'a jamais été modifiée jusqu'à ce jour.

Cette situation m'a permis de passer l'exploitation directement en bio, je bénéficie donc du label "agriculture biologique" sans période de conversion.
Le choix de l'agriculture biologique a été une évidence pour deux raisons :
- la préservation des sols et de la biodiversité sont des priorités incontournables sur le milieu préservé que représente la parcelle de l'exploitation,
- comment envisager de vendre des produits à destination de la santé et de l'alimentation qui ne seraient pas exempts de molécules de synthèse (engrais ou pesticides) ?

                                          logo AB européen     logo AB France
La surface cultivée de l'expoitation devrait évoluer dans les années à venir, pour atteindre 1 ha d'ici à deux ou trois ans. Le choix a été fait de démarrer doucement afin de mieux maîtriser la technique et les coûts.

L'objet de l'exploitation est de produire des plantes aromatiques et médicinales selon les principes de l'agriculture biologique afin de les transformer en huiles essentielles, eaux florales et hydrolats, macérats huileux et plantes sèches. Des extraits fermentés (ou purins) viendront compléter la gamme de produits transformés sur l'exploitation rapidement.

 Je cultive actuellement 19 espèces de plantes différentes avec des surfaces allant de moisn d'un are à 8 ares. L'achillée millefeuille, le bleuet, le calendula, la consoude, la guimauve, l'hysope, la mauve, la mélisse, le millepertuis, le romarin et la sauge officinale et le thym vulgaire sont destinées à la production de macérats huileux ou de plantes sèches, les surfaces sont donc relativement petites (jusqu'à 1 are). L'angélique, le basilic, la camomille romaine, la menthe poivrée, l'origan, la sarriette et le thym à thymol sont destinés à la distillation principalement, les surfaces sont donc plus importantes : entre 5 et 8 ares.

implantation des cultures sur la parcelle
La plupart des espèces implantées sont des vivaces et vont donc rester quelques années au même endroit, sous réserve de maîtriser les adventices ("mauvaises herbes"), les maladies et les ravageurs (tels que les rats taupiers, très présents dans nos contrées) ...

Le travail (implantation, désherbage et récolte) est essentiellement réalisé manuellement ou à l'aide d'outils thermiques comme la motoculteur ou la motobineuse. L'achat d'un petit tracteur et l'adaptation d'outils est envisagé à court terme, car l'augmentation de la surface ne permettra pas de continuer le travail manuel indéfiniment.

       desherbage manuel des camomilles romaines               desherbage mécanique des thyms